Campus Numérique Francophone de Lomé

 

Accueil du site » Appels d’offres » AO Régionaux

>>10 juin 2011 - AUF, 12 ans de soutien à la FOAD

23 mars 2011

Tout au long de l’année 2011, l’AUF fête son cinquantième anniversaire. Voici un demi-siècle en effet que l’AUF oeuvre pour l’émergence d’une communauté universitaire francophone.

L’AUF fut la première institution internationale à apporter son soutien au développement de la Formation ouverte et à distance. Si l’on admet que, voici plus de 10 ans, les organismes pouvaient s’interroger sur la pertinence de cette modalité de formation, aujourd’hui l’on aimerait que l’AUF soit rejointe par d’autres institutions afin de contribuer à la dynamique de la FOAD francophone. Car l’effort de l’AUF a porté ses fruits, comme le montrent les chiffres mis en ligne sur son site.

L’offre de cours

L’AUF a appuyé le développement de cursus de formation accessibles à distance, en français, aux niveaux de la licence (L3), du Master (M1 et M2) et même du doctorat dans certains cursus, plus quelques D.U. en médecine. A la rentrée 2010-2011, 79 cursus étaient ainsi ouverts aux nombreux candidats souhaitant suivre des études de haut niveau sans quitter leur pays de résidence. Si les premiers cursus furent développés par des universités du Nord (principalement françaises, sans oublier l’université de Montréal au Québec), les universités des pays du Sud les ont vite rejointes et sont désormais sur le point de les dépasser, grâce à la politique d’appui ciblé de l’AUF : l’étudiant en puissance a désormais le choix entre 40 diplômes du Nord, 39 diplômes du Sud, et 13 nouveaux diplômes dispensés par les universités du Sud s’y ajouteront dès la rentrée 2012. Les universités de Yaoundé (Cameroun), de Ouagadougou (Burkina-Faso), de Dakar (Sénégal) et d’Alexandrie (Egypte) proposent une offre qui s’étoffe constamment. Et de nouvelles universités viennent les rejoindre, telles que celles d’Abomey (Bénin), Hué (Vietnam), Antananarivo (Madgascar), Carthage (Tunisie), etc.

L’offre de cours est répartie dans les six domaines suivants :

- Droit, Economie et Sciences Politiques

- Sciences de la vie et de la terre

- TIC et Services

- TIC, Enseignement et Formation

- Sciences fondamentales

- Sciences de l’Ingénieur

Les candidats

Les appels à candidatures connaissent un grand succès. Pour l’année universitaire 2010-2011, l’AUF a reçu 12 614 candidatures. Ce nombre était de 4 300 en 2 000. Ces candidatures émanent de 63 pays différents. 81,63 % des candidats vivent en Afrique subsaharienne. 80,75 % des candidats exercent une activité professionnelle. La part des candidates reste modeste : 19,86 % du nombre total de candidats en 2010, pourcentage en baisse par rapport à 2009.

Les candidats ont un haut niveau d’études : plus de 57 % d’entre eux possèdent un diplôme équivalent à Bac + 4. Le bilan des appels à candidatures FOAD 2010-2011 souligne que les candidats visent moins à acquérir un niveau de diplôme que des compétences nouvelles. Plus de 30 % des candidats disposent déjà d’une expérience de la FOAD, la quasi-totalité d’entre eux possèdent un ordinateur et 70 % des candidats disposent d’une connexion Internet à domicile.

Des aides à l’inscription, à l’accès aux ressources physiques et numériques sont proposées par l’AUF, avec (739 bénéficiaires en 2010) ou sans (506 bénéficiaires en 2010) allocations d’études. Au total, ce sont plus de 1200 aides qui ont été accordées en 2010-2011.

Les diplômés

L’AUF publie chaque année les résultats obtenus par les personnes soutenues et inscrites dans les différentes formations à distance. Les plus récents chiffres disponibles sont ceux de l’année académique 2007-2008. Il est difficile d’avancer des résultats globaux, toutes filières confondues, dans la mesure où tous les résultats n’avaient pas encore été communiqués par les universités ; de plus, certains inscrits étaient inscrits dans des curusus s’étendant sur plusieurs années.

Nous nous sommes donc attardés sur les résultats obtenus par les inscrits dans le domaine "TIC, Enseignement et Formation".

Les douze formations de ce domaine (hors PhD - Doctorat) accueillent, selon les années, un nombre variable de bénéficiaires des appuis de l’AUF, d’un seul à 30 pour le M2 UTICEF qui était délivré par l’université de Strasbourg. Le pourcentage de réussite et d’accès aux diplômes est lui aussi fort variable, allant de 100 % pour un microprogramme en intégration pédagogique des TIC dispensé par l’Université de Montréal, à 12 % pour le M2 UTICEF en 2007-2008 (chiffre bien inférieur à celui des années précédentes). Mais globalement, le taux de réussite est plutôt élevé, avec une majorité de 75 - 85 % de réussite pour les inscrits avec allocation financière, légèrement moins pour les inscrits ne recevant pas de soutien financier de la part de l’AUF. Chiffres qui montrent que la sélection des candidats effectuée par l’AUF s’est avérée pertinente, et sans doute également que l’accompagnement apporté par cette institution pour la réalisation des programmes de FOAD a permis de créer des parcours de qualité. Ce qui est confirmé par les enquêtes de satisfaction réalisées par l’AUF auprès des personnes inscrites en FOAD.

Développement des parcours FOAD par les universités du Sud, nombre croissant de candidats et d’inscrits, taux de réussite aux examens comparable à celui des inscrits dans les formations en présence, satisfaction des apprenants... la FOAD montre là tous ses atouts, auxquels il convient évidemment d’ajouter l’économie substantielle réalisée par les apprenants qui n’ont pas à supporter de frais de séjour à l’extérieur, et le fait que 80 % des diplômés "sont restés dans leur pays de résidence une fois leur diplôme obtenu. La motivation à suivre une FOAD semble donc être de l’ordre du développement socioprofessionnel sur place plutôt que d’une migration vers les pays riches". Il est donc grand temps de reconnaître l’apport fondamental de l’AUF au développement de la FOAD francophone, et d’inciter tous les organismes dispensant des bourses pour l’enseignement supérieur à inclure, enfin, cette modalité de formation aux cursus qu’ils acceptent de subventionner.

Agence universitaire de la Francophonie - Pages FOAD

Les candidatures pour les formations débutant en septembre-octobre 2011 sont à déposer avant le 10 juin 2011.

Les candidatures pour les formations débutant en janvier 2012 sont à déposer avant le 10 septembre 2011.

(extrait de Thot cursus, mars 2011 - Christine Vaufrey)